La Butte aux Cailles

La Petite AlsacePeu connue, cette (petite) Butte aux Cailles préservée se trouve pourtant à 300 mètres à peine de la bruyante Place d’Italie dans le 13ème arrondissement, comme pour mieux s’en détacher.

Hier terres agricoles ; plus tard habitées par la population ouvrière de Paris, rien ne dit aujourd’hui son passé besogneux. Le quartier a opéré une mutation importante ces 30 dernières années et pourtant si la gentrification a gagné cette partie de l’arrondissement, l’histoire de ces tanneurs, teinturiers et mégissiers est encore très présente dans la mémoire collective.

La Bièvre aujourd’hui disparue, qui coulait sur ses pentes a tracé à jamais la physionomie de la butte. On peut suivre son cours grâce à des médaillons de bronze posés au sol sur le cours de son ancien tracé.

Visiter la butte aux cailles aujourd’hui c’est se laisser surprendre par une architecture Fontaine Wallacehésitant entre logements sociaux et pavillons individuels. C’est aussi se laisser conter l’identité sociale de ce petit bout de Paris, son caractère contestataire et républicain qui s’est notamment illustré lors de la Commune de Paris.

C’est une ambiance proche de la province ici, loin du Paris monumental des constructions haussmanniennes mais tout aussi parisien : sa piscine très prisée aux beaux jours et son puits artésien où l’on vient chercher une eau pure en sont un parfait exemple.

Une visite dépaysante, à conseiller particulièrement de mai à octobre: le fleurissement ajoutant au charme des lieux.

Lieu de rendez-vous : sortie du métro « Corvisart » (côté n° pairs) – Tarif : 12€.